John Milk et le groove imparable de When I Get Down

John Milk est de retour avec l'album Paris Show Some Love sur lequel il dévoile d'imparables tubes qui le situent dans la famille de Jamie Lidell et Mayer Hawthorne.

Dès l'intro de When I Get Down, on comprend que John Milk fait un grand virage vers le R'nb moderne avec des sons actuels, du beatmaking, de l'électro, et toujours sa voix de falsetto sublime, qui a un petit accent à la Pharell Williams.

Après avoir œuvré sur son premier album Treat Me Right dans la soul à la Motown, John Milk a souhaité une synthèse des méthodes d’enregistrement les plus diverses, usant d’un enregistrement live sur un Tascam 8 pistes analogiques, invoquant la chaleur des bandes à l’ancienne, introduisant le beatmaking et la culture hip-hop grâce à de nombreuses machines, telles que les boîtes à rythmes, Mogg, synthétiseurs, samplers… un patchwork musical, une mosaïque de sons ouverte aux expérimentations.

John Milk

Nouvel album Paris Show Some Love

Sortie le 24 mars chez Underdog Records / Differ-ant

En concert le 30/03 au Nouveau Casino

Commentaires

Commentaires désactivés.

Articles Connexes